MOMAR GAYE – LE SOUFFLE D’AFRIQUE EST AUPRÈS DES ANCETRES

Le Monde, l’Afrique et la France viennent de perdre l’un de ses grands créateurs du « Mieux Vivre Ensemble » : l’Honorable Momar GAYE. Le Père du « Souffle d’Afrique » (l’Association dont il est le fondateur) a choisi ce dimanche 05 avril 2020 pour nous illuminer de ses Rayons à partir du Royaume des Ancêtres. Merci Frangin, je sais que tu reposes en Paix parce que tu as vraiment donné au Monde, le Meilleur de Toi-même.

LE LOUP BLANC DE MOUANS SARTOUX

Celui que l’on surnomme « Le Loup Blanc de Mouans Sartoux a accompagné des générations d’enfants des Alpes Maritimes à Mieux vivre avec les autres et à bien construire leurs identités dans la tolérance. Conteur, musicien, peintre, dessinateur, poète, sculpteur,  le Fils GAYE fait parti de cette génération d’Artiste sans frontière. Ceux qui mettent leur art au service de l’Humanité. Chez Momar, l’Homme et l’Artiste ne forment qu’un. Cette unité se conjugue dans le sens de la générosité, de la disponibilité et de la loyauté . L’Homme est Réel dans son Humanité en le Vivant à chaque instant. Momar GAYE ne faisait pas que véhiculer, et être cette icône de Grand Ambassadeur de l’Afrique. Il incarnait  ce continent dans ses valeurs les plus nobles.

MOMAR GAYE – UN VERITABLE PRINCE DE PAIX

Le Don, cher aux africains et aux peuples premiers connait une réalité permanente dans les rapports de Momar avec l’autre. Pas de faux semblant, pas de calcul mercantile, pas de plan de carrière mais un usage de l’Esprit et de la matière comme une énergie au service de la Vie. A chacune de nos rencontres, il nous donnait l’occasion de vivre dans ses instants de Vie la magie de l’Être dans sa communion avec son Divin Miroir que lui renvoie « l’Autre ». La différence  devenait une force dans nos actes. Une Expérience spirituelle naturelle de la vie. Celle qui est innée chez chaque Elément Vivant et non polluée par aucune doctrine religieuse.

La majorité des écoles, les lieux culturels, les maisons de retraites, certaines entreprises et particuliers des Alpes Maritimes ont ouvert leur porte à la bonne parole de notre conteur préféré. Plus de quatre décennies d’un travail de fond au service de l’éducation à la tolérance (dans une région qui en a fortement besoin – le front national continue de faire de beaux scores en PACA). Une œuvre monumentale à estimer à sa juste valeur. Cette richesse se mesure aujourd’hui par le nombre de témoignage de tous ces enfants devenus adultes pour certains, qui décrivent cette belle expérience de Vie partagée. Ces dernières années de sa vie, sans relâche, il a su impulser chaque année avec le soutien de la Mairie de Mouans Sartoux, la mise en place d’un espace « Souffle d’Afrique » lors du Festival du Livre de Mouans Sartoux. En partenariat avec le Groupe Nord-Sud Développement, ce stand a facilité la visibilité de nombreux écrivain(e)s africain(e)s.

Que de moments forts, quelle humilité, même affaibli, il gardait cette noblesse princière qui fait de l’Être un véritable Prince de Paix par ses actes au quotidien. Merci Frangin pour cet Amour réel que je ressentais à chacun de nos regards et par nos liens vibratoires. Nous sommes réellement ensemble. Et bon voyage dans la Paix.

Ô MULEMA (dans mon Coeur en langue douala). PEACE

Eitel Basile NGANGUE EBELLE

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here